article

L’histoire de Guinness®

Notre histoire

L’esprit Guinness, c’est le goût de l’innovation  et une ingéniosité en perpétuel renouvellement.  De nos modestes débuts en 1759 jusqu’à nos jours, nous n’avons jamais ménagé nos efforts pour vous offrir des bières exceptionnelles. Nous avons franchi de nombreuses étapes sur notre longue route vers la gloire, mais nous ne sommes pas du genre à nous reposer sur nos lauriers. Nous avons pour devise que notre plus bel ouvrage reste encore à venir.

L’esprit Guinness, c’est le goût de l’innovation  et une ingéniosité en perpétuel renouvellement.  De nos modestes débuts en 1759 jusqu’à nos jours, nous n’avons jamais ménagé nos efforts pour vous offrir des bières exceptionnelles. Nous avons franchi de nombreuses étapes sur notre longue route vers la gloire, mais nous ne sommes pas du genre à nous reposer sur nos lauriers. Nous avons pour devise que notre plus bel ouvrage reste encore à venir.

Repousser les limites du brassage

Tous les jours, partout dans le monde des gens boivent de la Guinness. Pour eux, nous continuons d’expérimenter et d’innover dans un pur esprit pionnier. Certes, nos méthodes de brassage sont un héritage d’une époque lointaine, mais elles n’ont jamais cessé d’évoluer. Et il nous reste encore pas mal de bières à brasser.

2015
Le voyage continue

Le lancement de trois nouveaux brassages, Dublin Porter, West Indies Porter et Guinness Golden Ale, est un succès. Ils sont le fruit du travail novateur de nos brasseurs qui croient en leurs rêves et repoussent courageusement toutes les limites pour vous offrir des bières qui ne ressemblent à aucune autre.

2015
Limited edition cans of Malaysian Foreign Extra Stout
50 ans de magie malaisienne

Guinness fête le cinquantenaire de l’activité malaisienne avec trois très belles éditions limitées de la Foreign Extra Stout, qui s’inspirent de l’histoire et de la culture flamboyantes du pays.

2014
Guinness Brewer Peter Simpsons at work
Le Brewers Project

Guinness lance le Brewers Project, installé dans la Brew House n °4, une toute nouvelle brasserie à St James Gate. Ce groupe de brasseurs entreprenants a été soigneusement sélectionné. Il a pour objectif de rechercher de nouvelles recettes, de réinterpréter les anciennes et de tenter des expériences afin de créer de nouvelles bières exaltantes.

2009
People celebrating the 250th Birthday of Guinness
Un anniversaire inoubliable

Guinness fête ses 250 ans en organisant des événements toute l’année, notamment une rétrospective qui rend hommage à 80 ans de campagnes publicitaires et un spot TV live spectaculaire. Arthur’s Day est l’occasion d’un remarquable toast interplanétaire, célébré par 50 millions de personnes. Un Fonds Arthur Guinness de 2,5 millions de dollars est lancé pour accompagner les entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire en Irlande.

1999
Poster for Guinness Draught in a bottle
Lancement du Rocket Widget

Notre technologie révolutionnaire du « widget » franchit une étape supplémentaire en vous offrant une Guinness pression… en bouteille !

1991
The Queen's Award for Technological Achievement awarded to Guinness
Guinness versus Internet

Le Rocket Widget reçoit le prix Queen’s Award pour son avancée technologique. Il prend la tête du palmarès devant Internet, sélectionné par le vote des britanniques comme la meilleure invention des quarante dernières années.

1985
Pur génie de la communication

Le lancement de la campagne Pure Genius, avec notamment des spots publicitaires à la télévision, ouvre une nouvelle ère d’expression créatrice.

2015
A pint of Guinness Nitro IPA and a Guinness Nitro IPA can
Un brassage inventif

Nitro IPA est née de la rencontre entre deux siècles de patrimoine de brassage et le meilleur de l’innovation. Elle offre tout ce qu’on espère d’une IPA et tout ce qu’on attend d’une Guinness. Un savant mélange de dioxyde de carbone et d’azote équilibre la profusion des saveurs du houblon.

2012
A pint of Guinness Made of More
Made of More

Notre patrimoine publicitaire est reconnu à travers le monde entier et s’est toujours montré courageux. Il ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec le lancement d’une nouvelle campagne qui invite à vivre une vie « made of more » et rend hommage tant aux brasseurs qu’aux buveurs de Guinness.

2000
The Guinness Storehouse in Dublin, Ireland
La maison de Guinness

Une ancienne usine de fermentation de la brasserie de St James Gate est transformée en expérience interactive sur sept étages, pour donner vie à l’histoire d’une brune mythique. Guinness Storehouse ouvre ses portes au public et devient la maison officielle de Guinness dans le cœur historique de Dublin.

1998
Still from the Guinness Surfer advertisement
Le surfer attend

Lancement de notre campagne emblématique « Good Things Come to Those Who Wait ».

1988
The Guinness widget inside a can
Le Rocket Widget

Les cerveaux fébriles de Guinness ont imaginé le premier « widget » qui permet d’introduire de l’azote dans les canettes de Guinness, afin de préserver sa saveur onctueuse et crémeuse.

2015
Limited edition cans of Malaysian Foreign Extra Stout
50 ans de magie malaisienne

Guinness fête le cinquantenaire de l’activité malaisienne avec trois très belles éditions limitées de la Foreign Extra Stout, qui s’inspirent de l’histoire et de la culture flamboyantes du pays.

2014
Guinness Brewer Peter Simpsons at work
Le Brewers Project

Guinness lance le Brewers Project, installé dans la Brew House n °4, une toute nouvelle brasserie à St James Gate. Ce groupe de brasseurs entreprenants a été soigneusement sélectionné. Il a pour objectif de rechercher de nouvelles recettes, de réinterpréter les anciennes et de tenter des expériences afin de créer de nouvelles bières exaltantes.

2009
People celebrating the 250th Birthday of Guinness
Un anniversaire inoubliable

Guinness fête ses 250 ans en organisant des événements toute l’année, notamment une rétrospective qui rend hommage à 80 ans de campagnes publicitaires et un spot TV live spectaculaire. Arthur’s Day est l’occasion d’un remarquable toast interplanétaire, célébré par 50 millions de personnes. Un Fonds Arthur Guinness de 2,5 millions de dollars est lancé pour accompagner les entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire en Irlande.

1999
Poster for Guinness Draught in a bottle
Lancement du Rocket Widget

Notre technologie révolutionnaire du « widget » franchit une étape supplémentaire en vous offrant une Guinness pression… en bouteille !

1991
The Queen's Award for Technological Achievement awarded to Guinness
Guinness versus Internet

Le Rocket Widget reçoit le prix Queen’s Award pour son avancée technologique. Il prend la tête du palmarès devant Internet, sélectionné par le vote des britanniques comme la meilleure invention des quarante dernières années.

1985
Pur génie de la communication

Le lancement de la campagne Pure Genius, avec notamment des spots publicitaires à la télévision, ouvre une nouvelle ère d’expression créatrice.

2015
A pint of Guinness Nitro IPA and a Guinness Nitro IPA can
Un brassage inventif

Nitro IPA est née de la rencontre entre deux siècles de patrimoine de brassage et le meilleur de l’innovation. Elle offre tout ce qu’on espère d’une IPA et tout ce qu’on attend d’une Guinness. Un savant mélange de dioxyde de carbone et d’azote équilibre la profusion des saveurs du houblon.

2012
A pint of Guinness Made of More
Made of More

Notre patrimoine publicitaire est reconnu à travers le monde entier et s’est toujours montré courageux. Il ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec le lancement d’une nouvelle campagne qui invite à vivre une vie « made of more » et rend hommage tant aux brasseurs qu’aux buveurs de Guinness.

2000
The Guinness Storehouse in Dublin, Ireland
La maison de Guinness

Une ancienne usine de fermentation de la brasserie de St James Gate est transformée en expérience interactive sur sept étages, pour donner vie à l’histoire d’une brune mythique. Guinness Storehouse ouvre ses portes au public et devient la maison officielle de Guinness dans le cœur historique de Dublin.

1998
Still from the Guinness Surfer advertisement
Le surfer attend

Lancement de notre campagne emblématique « Good Things Come to Those Who Wait ».

1988
The Guinness widget inside a can
Le Rocket Widget

Les cerveaux fébriles de Guinness ont imaginé le premier « widget » qui permet d’introduire de l’azote dans les canettes de Guinness, afin de préserver sa saveur onctueuse et crémeuse.

Une nouvelle ère

Guinness diffuse ses premières publicités dans la presse nationale britannique, lâche 150 000 bouteilles en édition limitée dans l’océan Atlantique, introduit sa bière pression mythique dans les bars et les pubs de tout le Royaume-Uni et transmet son héritage à l’Afrique avec une brasserie flambant neuve.

1965
A brewer at Guinness' first ever Malaysian brewery
Nouveaux territoires

La première brasserie Guinness de Malaisie, installée à Kuala Lumpur, achève son tout premier brassage destiné à la vente… six semaines avant la date prévue. Un an plus tard, la brasserie est inaugurée officiellement en présence du Premier ministre de la Malaisie qui vient d’acquérir son indépendance.

1963
The launch of Guinness' brewery in Nigeria
Une africaine authentique

Le Nigeria devient le premier pays, en dehors du Royaume-Uni et de l’Irlande, à brasser sa propre Guinness : ce sont les débuts d’un nouvel héritage de brassage.

1959
The Great Guinness Bottle Drop advertisement
Lâcher de bouteilles pour le bicentenaire

Pour fêter deux cents ans de succès dans le style de la maison, Guinness lâche, à bord de trente-huit bateaux, 150 000 bouteilles à relief dans l’océan Atlantique, sur une période de six semaines. Elles contiennent des documents insolites, à savoir un drôle de certificat émis par les « services du roi Neptune », un livret racontant l’histoire de Guinness, une étiquette dorée spéciale Guinness Stout et même des instructions pour transformer la bouteille en lampe de bureau.

1927
A photo of Rupert Guinness
On reste en famille

Rupert Guinness, 2ème comte d’Iveagh, devient le président de la société.

1959
A Guinness Draught label
Naissance de la Guinness Draught

Un ingénieux assemblage d’azote et de dioxyde de carbone donne naissance à la Guinness Draught. Servie à la pression, elle diffuse une sorte de "cascade" avant que la bière ne finisse par se reposer prenant cette belle couleur noire. La Guinness Draught se caractérise par une texture douce et veloutée.

1929
An illustration by John Gilroy, showing a man prising open a crocodile's jaws to retrieve a pint of Guinness
Une créativité courageuse

Ici commence l’histoire d’une communication fondée sur l’imagination. Suite à son succès, Guinness fait appel aux services du talentueux John Gilroy, artiste paysagiste et peintre portraitiste, pour créer deux campagnes publicitaires novatrices de longue durée

1963
The launch of Guinness' brewery in Nigeria
Une africaine authentique

Le Nigeria devient le premier pays, en dehors du Royaume-Uni et de l’Irlande, à brasser sa propre Guinness : ce sont les débuts d’un nouvel héritage de brassage.

1959
The Great Guinness Bottle Drop advertisement
Lâcher de bouteilles pour le bicentenaire

Pour fêter deux cents ans de succès dans le style de la maison, Guinness lâche, à bord de trente-huit bateaux, 150 000 bouteilles à relief dans l’océan Atlantique, sur une période de six semaines. Elles contiennent des documents insolites, à savoir un drôle de certificat émis par les « services du roi Neptune », un livret racontant l’histoire de Guinness, une étiquette dorée spéciale Guinness Stout et même des instructions pour transformer la bouteille en lampe de bureau.

1927
A photo of Rupert Guinness
On reste en famille

Rupert Guinness, 2ème comte d’Iveagh, devient le président de la société.

1959
A Guinness Draught label
Naissance de la Guinness Draught

Un ingénieux assemblage d’azote et de dioxyde de carbone donne naissance à la Guinness Draught. Servie à la pression, elle diffuse une sorte de "cascade" avant que la bière ne finisse par se reposer prenant cette belle couleur noire. La Guinness Draught se caractérise par une texture douce et veloutée.

1929
An illustration by John Gilroy, showing a man prising open a crocodile's jaws to retrieve a pint of Guinness
Une créativité courageuse

Ici commence l’histoire d’une communication fondée sur l’imagination. Suite à son succès, Guinness fait appel aux services du talentueux John Gilroy, artiste paysagiste et peintre portraitiste, pour créer deux campagnes publicitaires novatrices de longue durée

Quand l’art rencontre la science

S’écartant de la norme une fois de plus, Guinness surprend la profession en recrutant des scientifiques pour améliorer son savoir-faire. C’est la première étape avant la mise en place du laboratoire de recherche Guinness, qui sera suivie de près par une salle de brassage et des maltages expérimentaux.

1901
A photo of chemist Alexander Forbes-Watson
Une science exacte

C’est Alexander Forbes-Watson, un autre chimiste diplômé d’Oxford, qui monte le premier laboratoire de recherche de Guinness. Une salle de brassage et des maltages expérimentaux lui succèdent rapidement, fers de lance de la transformation de St James Gate en une brasserie du 20e siècle à la pointe de la technologie.

1893
A photo of Thomas Bennett Case
Une démarche expérimentale

Guinness recrute un scientifique diplômé de l’université, une première dans le secteur. La nomination de Thomas Bennett Case, formé à Oxford, marque le début d’une nouvelle vague d’innovations à St James Gate.

1877
A Guinness barge
La flotte Guinness

La société commande une flotte flambant neuve de barges, conçue spécialement pour que Guinness puisse transporter sa précieuse marchandise le long de la rivière Liffey en Irlande.

1893
A photo of Thomas Bennett Case
Une démarche expérimentale

Guinness recrute un scientifique diplômé de l’université, une première dans le secteur. La nomination de Thomas Bennett Case, formé à Oxford, marque le début d’une nouvelle vague d’innovations à St James Gate.

1877
A Guinness barge
La flotte Guinness

La société commande une flotte flambant neuve de barges, conçue spécialement pour que Guinness puisse transporter sa précieuse marchandise le long de la rivière Liffey en Irlande.

Une soif d’aventures

Au début du 19e siècle, alors que d’autres brasseries ne s’éloignent pas trop, Guinness quitte les sentiers battus. Il prend la mer et brave tous les périls pour transporter sa célèbre bière noire à l’autre bout du monde, depuis l’Europe vers l’Afrique et les Amériques… et même jusqu’en Nouvelle-Zélande.

1868
A painting of St James's Gate
Plus grande et plus moderne

Edward Cecil succède à Sir Benjamin Lee Guinness et double la taille de la brasserie familiale. Le nouveau site de St James se perfectionne et accueille, entre autres, son propre réseau ferroviaire, sa tonnellerie et sa malterie. Ceux qui la connaissent en parlent comme d’« une ville dans la ville », la brasserie étant dotée d’un service médical propre, d’une équipe de pompiers et de cantines pour le personnel.

1862
Notre sceau d’authenticité

La célèbre étiquette couleur chamois de la marque est introduite. Elle se compose de trois éléments : la signature d’Arthur, la harpe légendaire qui symbolise l’Irlande, et le nom Guinness.

1858
Barrels being loaded onto a Guinness ship
Un esprit pionnier

Considérant les risques que représentaient les traversées en mer à l’époque, la plupart des brasseries irlandaises se contentaient de leurs ventes nationales. Pas Guinness. En 1858, ses bières s’exportent déjà, jusqu’en Nouvelle-Zélande.

1861
The Guinness Black Velvet cocktail
L’élégance à l’œuvre

La mort du prince Albert plonge l’Angleterre en deuil. Un barman londonien décide que le champagne doit aussi refléter l’humeur sombre qui règne sur la ville et utilise de la Guinness Extra Stout pour lui donner une touche de profondeur et d’obscurité. Le Black Velvet était né.

1850
A photo of Sir Benjamin Lee Guinness
Le talent en héritage

À son tour, Sir Benjamin Lee Guinness prend la suite de son père Arthur Guinness II.

1862
Notre sceau d’authenticité

La célèbre étiquette couleur chamois de la marque est introduite. Elle se compose de trois éléments : la signature d’Arthur, la harpe légendaire qui symbolise l’Irlande, et le nom Guinness.

1858
Barrels being loaded onto a Guinness ship
Un esprit pionnier

Considérant les risques que représentaient les traversées en mer à l’époque, la plupart des brasseries irlandaises se contentaient de leurs ventes nationales. Pas Guinness. En 1858, ses bières s’exportent déjà, jusqu’en Nouvelle-Zélande.

1861
The Guinness Black Velvet cocktail
L’élégance à l’œuvre

La mort du prince Albert plonge l’Angleterre en deuil. Un barman londonien décide que le champagne doit aussi refléter l’humeur sombre qui règne sur la ville et utilise de la Guinness Extra Stout pour lui donner une touche de profondeur et d’obscurité. Le Black Velvet était né.

1850
A photo of Sir Benjamin Lee Guinness
Le talent en héritage

À son tour, Sir Benjamin Lee Guinness prend la suite de son père Arthur Guinness II.

Hors des sentiers battus

Arthur Guinness n’a pas peur du changement. Il cesse la fabrication de l’ale en 1799 et devient le premier brasseur à se concentrer uniquement sur le perfectionnement d’une porter, une bière noire d’origine londonienne devenue populaire à Dublin.

1821
A drawing of a man holding a pint of Guinness Superior Porter
Perfectionner la Porter

Des instructions précises pour brasser la Guinness Superior Porter sont consignées. C’est la première version de l’Original et de l’Extra Stout actuelles.

1803
A portrait of Arthur Guinness II
Un nouvel héritier

Arthur Guinness II prend la suite de son père après sa mort.

1799
The Guinness Brewing Book
Un acte de foi

Une bière sombre londonienne, dont le nom « porter » lui vient de son succès auprès des porteurs de la capitale, devient encore plus populaire à Dublin. N’étant pas du genre à rester les deux pieds dans le même sabot, Arthur fait le choix courageux d’arrêter la fabrication des ales pour se concentrer sur sa bière noire et audacieuse et la perfectionner.

1801
The Guinness Recipe
Une bière voyageuse

La fortune sourit aux audacieux : Arthur brasse sa première West India Porter, l’ancêtre de la Guinness Foreign Extra Stout appréciée aujourd’hui dans le monde entier.

1803
A portrait of Arthur Guinness II
Un nouvel héritier

Arthur Guinness II prend la suite de son père après sa mort.

1799
The Guinness Brewing Book
Un acte de foi

Une bière sombre londonienne, dont le nom « porter » lui vient de son succès auprès des porteurs de la capitale, devient encore plus populaire à Dublin. N’étant pas du genre à rester les deux pieds dans le même sabot, Arthur fait le choix courageux d’arrêter la fabrication des ales pour se concentrer sur sa bière noire et audacieuse et la perfectionner.

1801
The Guinness Recipe
Une bière voyageuse

La fortune sourit aux audacieux : Arthur brasse sa première West India Porter, l’ancêtre de la Guinness Foreign Extra Stout appréciée aujourd’hui dans le monde entier.

Tout commence par une signature

Le jeune Arthur Guinness quitte son Kildare natal et s’installe à Dublin en 1759. Il signe un bail de 9 000 ans pour une brasserie délabrée à St James Gate. De l’audace pour se lancer.

1769
A drawing of a busy Dublin harbour
Sa première traversée

Six fûts et demi de Guinness quittent Dublin sur un voilier pour l’Angleterre. Le succès de cette première cargaison augure de l’avenir de la brasserie.

1759
Arthur Guinness' lease of St James's Gate
UN BAIL DE 9 000 ANS

Le 31 décembre 1759, Arthur signe un bail de 9 000 ans pour une petite propriété désaffectée et mal équipée à St James Gate et commence à brasser de l’ale.

1752
De modestes débuts

Arthur hérite de 100 livres de son parrain, l’archevêque Price, et monte sa propre brasserie à Leixlip, dans le comté de Kildare.

1759
A drawing of St James's Gate
Direction Dublin

À 34 ans, Arthur décide de tenter sa chance à la capitale. Le commerce des brasseries est alors florissant, ce qui ne lui facilite pas la tâche. Mais, comme toujours, rien ne le fera changer d’avis.

1725
A portrait of Arthur Guinness
Naissance d’une brasserie légendaire

Arthur Guinness naît à Celbridge, dans le comté de Kildare

1759
Arthur Guinness' lease of St James's Gate
UN BAIL DE 9 000 ANS

Le 31 décembre 1759, Arthur signe un bail de 9 000 ans pour une petite propriété désaffectée et mal équipée à St James Gate et commence à brasser de l’ale.

1752
De modestes débuts

Arthur hérite de 100 livres de son parrain, l’archevêque Price, et monte sa propre brasserie à Leixlip, dans le comté de Kildare.

1759
A drawing of St James's Gate
Direction Dublin

À 34 ans, Arthur décide de tenter sa chance à la capitale. Le commerce des brasseries est alors florissant, ce qui ne lui facilite pas la tâche. Mais, comme toujours, rien ne le fera changer d’avis.

1725
A portrait of Arthur Guinness
Naissance d’une brasserie légendaire

Arthur Guinness naît à Celbridge, dans le comté de Kildare