article

Publicités

Gilroy pour Guinness®

Publicités emblématiques

Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais vous connaissez sûrement son œuvre. John Gilroy était un génie de la peinture, doté d’un esprit différent de celui de ses pairs. C’est grâce à cela que les campagnes publicitaires pour Guinness® qu’il a créées de 1928 aux années 1960 sont aussi intemporelles. Ce sont les illustrations colorées de Gilroy qui ont fait avancer nos publicités. L’une des plus mémorables fut le résultat de son interprétation artistique d’une otarie savante qui avait attiré son attention au zoo. Cet animal, pensa Gilroy, serait assez doué pour jongler avec un verre de Guinness sur son nez. Ce concept est devenu l’une des campagnes publicitaires les plus longues de toute l’histoire : « My Goodness, My Guinness. »

«L’une des plus mémorables fut le résultat de son interprétation artistique d’une otarie savante qui avait attiré son attention au zoo.»

Gilroy My Goodness My Guinness crocodile poster

Le gardien du zoo malchanceux, une caricature de Gilroy lui-même, présentait la famille des animaux ingérables. Depuis l’autruche avalant une Guinness avec son verre jusqu’au pélican au bec rempli de bouteilles. Un lion bondissant, un ours voleur. Un crocodile, un kangourou et un pingouin. Et, bien sûr, le plus célèbre d’entre eux, le toucan. L’évolution, via le toucan, à donné la campagne « Guinness-a-day ». Voir cette affiche aujourd’hui encore sur les murs des amateurs de Guinness est le témoignage du lien créatif entre Gilroy et la marque Guinness.

Gilroy My Goodness My Guinness bear poster
Gilroy My Goodness My Guinness kangaroo poster
Gilroy My Goodness My Guinness polar bear poster

Diffusée simultanément à la campagne « My Goodness, My Guinness », la série « Guinness For Strength » de Gilroy montrait des gens réalisant des tours de force incroyables grâce à la Guinness. L’ouvrier soulevant la poutre. L’homme tirant une charrette. Ces affiches emblématiques et bien d’autres ont été créées par Gilroy jusque dans les années 1960. Et c’est en suivant l’approche décalée de cet artiste que toutes les publicités de Guinness furent ensuite pensées.